Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Vivarium

Auteur : Lorcan Finnegan
Editeur : The Jokers Film
Publié : 2020
Type de document : DVD Fiction Adultes
Cote : dvd viv
Résumé : A la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d'un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement... "A l'arrivée, Vivarium est une incroyable réussite, un cauchemar pavillonnaire implacable, bourré de surprises démentes, de rebondissements ahurissants et de quelques moments de pure terreur." Le Point - Marc Godin "Bienvenue dans la dystopie brillante de Lorcan Finnegan, miroir grossissant de notre société du conformisme consumériste." Bande à part - Olivier Pélisson "Malin, cruel et ludique, "Vivarium" est un conte horrifique vertigineux, qui offre quelques belles raisons de cauchemarder. Un digne héritier de "La Quatrième Dimension", qui place directement Lorcan Finnegan parmi les réalisateurs à suivre." Ecran Large - Geoffrey Crété "C'est une fable sur les injonctions de la vie domestique dans nos sociétés standardisées. Le type de film-concept dont l'argument, digne d'un épisode de "la Quatrième Dimension", ne supporte généralement pas la durée d'un long-métrage. Là, si." Le Nouvel Observateur - Nicolas Schaller

Notre avis : Malheureusement pour nous cette année, voici que deux beaux festivals de cinéma s’annulent (Les rencontres des cinémas d’Europe et De l’écran à l’écrit). Alors en compensation et pour leur faire un petit clin d’oeil de soutien, nous avons choisi de vous présenter un des films qui était prévu à la programmation. D’ailleurs, au vu de ce que vivent les personnages de ce film, il tombait véritablement à propos avec le contexte social et sanitaire que nous traversons actuellement…

 
Vivarium est le second film du réalisateur irlandais Lorcan Finnegan, dans lequel un jeune couple, en recherche d’un nid douillet, se retrouve en quelque sorte contraint et forcé d’emménager dans un lotissement. Un lotissement qui, au fur et à mesure que le film se déroule, se transforme en une véritable prison physique et psychologique pour nos deux personnages. On est bien loin du paradis sur terre vanté par sa publicité ; au contraire, on sombre dans un véritable enfer.
  
Sans vous en révéler de trop sur ce film surprenant et angoissant, on en ressort quand même avec une impression d’étrangeté, de malaise. Cela tient certainement au fait que le surréalisme et le fantastique s’insinuent un peu partout ; dans le comportement de certains personnages et dans les décors avec des références flagrantes au peintre Magritte. Le côté dérangeant du film réside dans le regard qu’il donne à voir sur notre société de consommation ainsi que la position qu’occupent les personnages : ce sont les humains qui remplacent les animaux en tant que sujets expérimentaux.
 
A vous de voir, si en cette période de confinement, vous avez envie de plonger et de vous enfermer avec Tom et Gemma dans une situation inextricable… Il n’en demeure pas moins que ce film est pertinent, glacial et ingénieux à la fois !
   

Ariane, section Arts