Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

La ville au milieu des eaux

Auteur : Milton Hatoum
Editeur : Actes Sud Arles (Bouches-du-Rhône)
Publié : 2018
Type de document : Livres adultes
Cote : r hato v
Résumé : A l'épicentre géographique, imaginaire ou affectif de ces courtes nouvelles, délicates et nostalgiques : Manaus, la capitale amazonienne de la démesure, le terreau littéraire de Milton Hatoum - "où que j'aille, Manaus me poursuit". Si nombre de ces histoires reflètent les pérégrinations de leur auteur entre Paris, Barcelone ou San Francisco, l'errance physique ou existentielle qui détermine leurs personnages porte le sceau de la nostalgie des origines, du bonheur fugace de l'enfance perdue. Parce que cette ville mythique, à la fois une chance et une fatalité, est celle de l'éternel retour, le pan de mémoire où chacun peut recomposer son existence, elle incarne aussi la défaite face au temps qui passe et les désirs irrémédiablement vaincus. Manaus est le nom d'espoirs qui naissent et vont mourir dans les vapeurs d'alcool, de sueur - parfois de mambo -, et de rêves qui s'abîment dans les eaux noires et limoneuses du rio Negro.

Notre avis : Il faut imaginer une métropole fichée en plein cœur de la jungle amazonienne terrassée par la chaleur, la moiteur, les pluies torrentielles, les incessantes coupures d’eau et électricité… Bâtie sur les rives du Rio Negro tout près de son confluent avec l’Amazone, Manaus est littéralement « une ville au milieu des eaux ».

 
Pour la découvrir dans toute son authenticité, il faut lire le recueil de Milton Hatoum, l’un des plus grands écrivains vivants du Brésil. Fasciné par sa ville natale, il lui a consacré toute son oeuvre : « Où que j’aille, Manaus me poursuit », dit-il.
  
Des nouvelles au doux parfum de nostalgie qui oscillent en permanence entre la décadence actuelle d’une ville ultra-bétonnée, victime de la déforestation destructrice de l’Amazonie, et son passé glorieux, dont le fastueux Théâtre Amazonas en est le précieux symbole.
 
Un recueil qui porte le charme de la mélancolie, entre les pages duquel suinte la nostalgie du paradis perdu de l’enfance. Envoûtant.
   

Audrey, section Adulte