Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Fortuna

Auteur : Germinal Roaux
Editeur : Blaq out Paris
Publié : 2019
Type de document : DVD Fiction Adultes
Cote : dvd for
Résumé : Fortuna, jeune éthiopienne de 14 ans, est accueillie avec d'autres réfugiés par une communauté de religieux catholiques dans un monastère des Alpes suisses. Elle y rencontre Kabir, un jeune africain dont elle tombe amoureuse. C'est l'hiver et à mesure que la neige recouvre les sommets, le monastère devient leur refuge mais aussi le théâtre d'évènements qui viennent ébranler la vie paisible des chanoines. Ceux-ci vont-ils renoncer à leur tradition d'hospitalité ? Parviendront-ils à guider Fortuna vers sa nouvelle vie ? En bonus : Entretien avec Germinal Roaux, court métrage "Icebergs" (2007), documentaire "Des tas de choses" (2004).

Notre avis : Fortuna, jeune fille de 14 ans venue d’Ethiopie trouve refuge, avec de nombreux autres migrants, dans un monastère perdu dans un paysage de neige au fin fonds des Alpes suisses. Fortuna porte en elle un lourd secret qui va bientôt éclater au grand jour et bouleverser son quotidien ainsi que celui de tous ceux qui l’entourent… 

Germinal Roaux, jeune cinéaste franco-suisse, réalise un film magnifique aussi bien sur le fonds que sur la forme. Il évoque des qualités humaines telles que l’accueil, l’hospitalité, et nous renvoie à une actualité des plus récentes (cf : les conditions d’hébergement des migrants dans les camps de réfugiés). 
  
Dans le contexte de ce film, Fortuna évolue dans un milieu plutôt privilégié où règne une certaine bienveillance de la part des accueillants (habitants et religieux). Il est aussi question dans ce film de religion avec des prêtres qui  eux-mêmes se questionnent sur les limites de leur accueil.
 
Mais ce qui ajoute une beauté supplémentaire à celle des relations qui se tissent entre les individus, c’est celle de l’image, avec un splendide noir et blanc jouant sur les contrastes au niveau des personnages et des paysages. Du coup, le message ainsi que l’émotion portés par le film s’en trouvent amplifiés, y gagnent en profondeur.
   
Ariane, section Arts