Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Un dandy en exil

Auteur : Mazouni
Editeur : Born Bad Records Montlouis sur Loire
Publié : 2019
Type de document : CD Adultes
Cote : 9.23 mazo 1
Résumé : Cette compilation, la première qui lui est consacrée regroupe l'ensemble de ses hits , jamais réédités, avec, en prime, des titres, à l'image de L'amour Maâk, Bleu Délavé ou Daag Dagui, introuvables sur le marché (Rabah Mezouane, Institut du Monde Arabe)... A travers son répertoire, ses morceaux en francarabe naifs et plein de poésies, ses chansons poignantes sur l'exil, et ses ballades d'amour, on découvre la vie d'un immigré algérien dans la France des années 70 faite d'espoir, de joie et de frustration.

Notre avis : Le crooner algérien Mohamed Mazouni, idole maghrébine de la variété dans le Paris « yé-yé » des années 60, est célébré aujourd’hui au travers de cette compilation de 16 titres enregistrés entre 1969 et 1983.

 
Faisons un petit retour sur le parcours de l’enfant de Blida (il y vit toujours, à 50 km d’Alger), une figure de la chanson populaire : il est l’un des premiers Kabyles à avoir chanté le blues des amours perdues, l’humiliation causée par le racisme, la condition de l’ouvrier algérien en exil. Les pieds en France et la tête en Algérie, sa musique est un mélange de guitares électriques, de violons style « chaâbi » et de quelques instruments traditionnels algériens.
  
Mazouni va tomber dans l’oubli. Mais trois de ses chansons sont reprises par la nouvelle génération : une, dans les années 2000, par Rachid Taha (Écoute-Moi Camarade), une par Mouss et Hakim du groupe Zebda (Adieu la France) et une par l’Orchestre National de Barbès (Tu n’es plus comme avant).
 
Ce compositeur militant a tout chanté et ses chansons mettent en lumière le réalisme de ses textes et son style qui flirte avec le « yé-yé » et le rock.
   
Selem, section Arts