Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Ce qui n’a pas de prix. Beauté, laideur et politique

Auteur : Annie Le Brun
Editeur : Stock Paris
Publié : 2018
Type de document : Livres adultes
Cote : 701.18 leb
Résumé : C'est la guerre, une guerre qui se déroule sur tous les fronts et qui s'intensifie depuis qu'elle est désormais menée contre tout ce dont il paraissait impossible d'extraire de la valeur. S'ensuit un nouvel enlaidissement du monde. Car, avant même le rêve ou la passion, le premier ennemi aura été la beauté vive, celle dont chacun a connu les pouvoirs d'éblouissement et qui, pas plus que l'éclair, ne se laisse assujettir. Y aura considérablement aidé la collusion de la finance et d'un certain art contemporain, à l'origine d'une entreprise de neutralisation visant à installer une domination sans réplique. Et comme, dans le même temps, la marchandisation de tout recours à une esthétisation généralisée pour camoufler le fonctionnement catastrophique d'un monde allant à sa perte, il est évident que beauté et laideur constituent un enjeu politique. Jusqu'à quand consentirons-nous à ne pas voir combien la violence de l'argent travaille à liquider notre nuit sensible, pour nous faire oublier l'essentiel, la quête éperdue de ce qui n'a pas de prix ?

Notre avis : D’Anish Kapoor à Jeff Koons en passant par Maurizio Cattelan ou Damien Hirst, Annie Le Brun dresse un portrait saisissant de ces artistes dont les œuvres gigantesques et démesurées transforment l’art en marchandise et nous éloignent de l’énigme de la beauté. 

 
Démembrant « l’entreprise culturelle » des puissants et l’hégémonie de ces artistes phares, elle s’insurge et se demande « jusqu’à quand assisterons-nous, sans rien dire, à cette colonisation de nos paysages intérieurs ? ».
  
Écrivain, poète, essayiste, elle continue de nous mettre en garde contre le réalisme globaliste, cet « art des vainqueurs pour les vainqueurs » qui a déjà envahi les espaces muséaux et les places publiques, de sorte à anéantir la singularité et à asseoir une servitude culturelle sans résistance. 
 
Si le sujet vous intéresse vous pouvez aussi lire à la Médiathèque : La société du mépris de soi de François Chevallier et Asphyxiante culture de Jean Dubuffet.
 
Vous pouvez aussi écouter Annie Le Brun ici :
 
Geoffroy, section Adultes