Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Broadway

Auteur : Fabcaro
Editeur : Gallimard
Publié : 2020
Type de document : Ressource électronique
Résumé : La vie n'est pas une comédie musicale. Une femme et deux enfants, un emploi, une maison dans un lotissement où s'organisent des barbecues sympas comme tout et des amis qui vous emmènent faire du paddle à Biarritz... Axel pourrait être heureux, mais fait le constat, à 46 ans, que rien ne ressemble jamais à ce qu'on avait espéré. Quand il reçoit un courrier suspect de l'Assurance maladie, le désenchantement tourne à l'angoisse. Et s'il était temps pour lui de tout quitter ? De vivre enfin dans une comédie musicale de Broadway ? Après Le Discours, Fabrice Caro confirme son talent unique de prince de l'humour absurde et mélancolique.

Notre avis : On connait désormais bien Fabcaro, l’auteur génial des bd drolissimes comme Zaï Zaï Zaï Zaï , Et si l’amour c’était aimer ou plus récemment Open Bar. On connait en revanche moins Fabrice Caro, l’auteur des romans Figurec ou du Discours (fraichement adapté au cinéma).

 
Il s’agit pourtant bien de la même personne et la lecture de Broadway, son dernier opus, nous le confirme. On y retrouve en effet le même talent comique et les mêmes thèmes de prédilection de l’auteur. 
  
Tout part de la réception d’une enveloppe bleue dans la boite au lettre du narrateur, une enveloppe que chaque homme reçoit à l’occasion de ses 50 ans, celle du dépistage du cancer colorectal ! Or notre héros n’a que 46 ans et cette nouvelle va le plonger dans des questionnements personnels et des angoisses absurdes. Hé oui, le temps passe, son fils est devenu un ado mutique qui dessine ses professeurs dans des positions inconvenantes, ses voisins projettent une semaine de paddle à Biarritz (l’horreur !) et, encore pire, il va falloir assister au spectacle scolaire de la petite dernière…  
 
A travers une succession de scènes du quotidien, parfois gênantes, souvent absurdes mais toujours hilarantes, Fabcaro, pardon Fabrice Caro, nous plonge dans la tête de cet anti héros, un peu couard, angoissé, menteur et dépassé par les évènements. Malgré tous ses défauts, ce personnage reste quand même très sympathique car, ne nous le cachons pas, nous y retrouvons un peu de nous-même.
 
Un roman que l’on lit plié en deux, de rire !
   
Éric, section Animations