Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Braguino

Auteur : Clément Cogitore
Editeur : Blaq out
Publié : 2018
Type de document : DVD Documentaire Adultes
Cote : 947.086 bra
Résumé : Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles : les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Lenissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l'autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l'immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d'un conflit ancestral.

Notre avis : Qu'ils sont attachants ces Braguine...

Comme seuls au monde ils incarnent un joli rêve, celui du retour à une vie simple recentrée sur l'essentiel : se nourrir, se chauffer, avoir plaisir à être ensemble au sein d'une grande famille pleine d'enfants, en harmonie avec une nature immense dont ils prélèvent avec grand respect la juste part qui leur est nécessaire.

 

Mais voilà que la belle histoire se craquelle, et nous découvrons que leur refus de la civilisation ne les a pas protégés des vieux démons de la nature humaine, que leur paradis se révèle un triste cauchemard, rongé d'une tension annoncée d'ailleurs dès les premiers plans...

 

On se laisse happer par ce court-métrage esquissant avec habileté le contexte social et politique de ce coin de Sibérie (que livret et bonus explicitent mieux). On prend plaisir à plonger dans cette fable philosophique grâce au très beau travail du réalisateur sur le son et l'image, jouant des flous et des déformations, de la voix off et de la musique pour créer un agréable parfum de fiction, presque de cinéma expérimental.

 

Une variation sur le thème 'l'enfer c'est les autres' qui tout en ne donnant jamais la parole à 'ceux d'en face' porte un propos nuancé, profond et universel, incarné par la figure des enfants, fil rouge de ce film aussi superbe que singulier.

   
Marie-Françoise, Section Multimedia