Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Aldobrando

Auteur : Luigi Critone
Editeur : Casterman Paris
Publié : 2020
Type de document : Livres adultes
Cote : bda crit a
Résumé : Avant de "descendre combattre à la Fosse" le père d'Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l'éduquer jusqu'à ce qu'il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d'une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l'oeil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d'aller en urgence lui quérir l'Herbe du loup. Mais comment peut-on se débrouiller en botanique alors que l'on a jamais mis un pied dehors et que l'on tombe né à né avec l'assassin du fils du Roi de Deux Fontaines ?

Notre avis : La magie de cet album tient d’abord à la beauté de ses planches aquarellées. Les tonalités chaudes et froides d’ocre, de marron, de bleu, de vert profond, qui jouent avec la luminosité et les clairs-obscurs (p.140-141 !) nous immergent dans un univers médiéval et magique qui tend irrésistiblement vers le conte.

 
 Ensuite, il y a cette histoire profondément humaniste. Nous suivons un jeune homme, Aldobrando, belle âme innocente lancée dans une quête qui se mue en récit initiatique bouleversant.
Chacun des personnages possède d’ailleurs une individualité marquée qui permet une grande lisibilité et un attachement certain au récit. Aldobrando d’abord, jeune homme imberbe et malingre qui a tout de l’enfant effarouché lancé malgré lui à la découverte du vaste monde, va au fil du récit se révéler d’une sagesse et d’un courage fous.
Il y a aussi son père (son contraire) sombre et mystérieux à la présence magnétique et anguleuse qui ouvre l’album de manière spectaculaire ; le sorcier, véritable Gandalf sorti tout droit du Seigneur des anneaux ; Gueulevice, l’effroyable conseiller du roi aussi glacial, antipathique et rigide que son apparence physique ; le roi, petit être obèse aux traits porcins, ridicule et répugnant ; le colosse qui se révèle avoir un coeur aussi gros et grand que peut l’être son corps ; la reine, créature diaphane à la beauté virginale…
 
Cette somptueuse bande dessinée de 200 pages est un bijou visuel que l’on ne se lasse pas d’admirer. Splendide en tout point.
   

Audrey, section Adultes