Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

In Nomine : enfers et paradis dans le paysage musical européen autour de 1600

Auteur : Harpies
Editeur : L'Encelade
Publié : 2016
Type de document : CD Adultes
Cote : 3.093 inno
Résumé : Véritable oeuvre collective, la naissance de ce disque est liée à une multitude de facteurs. A un lieu et à un instrument tout d'abord, celui de l'église de Saint-Savin en Lavedan dans le département des Hautes-Pyrénées et à son orgue Renaissance artistiquement restauré. Puis, à l'envie qu'un travail approfondi par les membres d'un groupe, Les Witches, sur le thème de l'Enfer et du Paradis serve tout un répertoire musical européen exploré ou retrouvé. Et enfin, sans la curiosité et, n'ayons pas peur des mots, le courage d'un éditeur, la publication de cet album sortant des sentiers battus habituels de la publication discographique n'aurait pas été possible. De In Nomine s'ensuit un tour d'Europe Musical où sorcellerie peut rimer avec enfers mais aussi résistance contre le dogme religieux si prégnant et souvent même implacable du XVIIe siècle, et où les paradis n'étaient pas forcément aussi sublimes que leurs apparences laissaient suggérer.

Notre avis : Comme le sous-titre de ce disque l'indique, ce recueil de musiques anciennes, à la charnière de la Renaissance (1450-1600) et du Baroque (1600-1750), explore l'imaginaire musical autour des notions d'Enfers et de Paradis.

 
En proposant un registre éclectique (morceaux d'origines variées, alternance entre sacré et profane, contraste entre musique écrite et improvisation), Les Harpies redonnent vie à un répertoire ancien exceptionnel et indémodable. Outre le cistre, le régale, le violon, le colachon, la cornemuse, le spinettino et la gaïta, vous y entendrez aussi un des orgues les plus anciens de France, celui de Saint-Savin-en-Lavedan (Hautes-Pyrénées).
  
Au cœur de ce projet, cet orgue Renaissance, construit en 1557 et rénové au milieu des années 1990, est ici mis à l'honneur par l'organiste Freddy Eichelberger. D'une grande richesse acoustique et magistralement enregistré, cet orgue méritait vraiment qu'on lui accorde une place, non seulement historique, mais aussi discographique.
   

Geoffroy, section Adulte