Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Je danserai si je veux

Auteur : Maysaloun Hamoud
Editeur : Blaq out Paris
Publié : 2017
Type de document : DVD Fiction Adultes
Cote : dvd jed
Résumé : Layla, Salma et Nour, trois jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d'origine et à l'abri des regards réprobateurs. Mais le chemin vers la liberté est jalonné d'épreuves...Prix NETPAC au Festival international du film de Toronto, Canada, 2016, Prix Sebastiane, Prix L'autre regard et Prix de la jeunesse au Festival de San Sebastian, Espagne, 2016, Prix du public, Prix d'interprétation et Meilleur premier film au Festival international de Haïfa, Israël, 2016, Prix spécial du jury et Prix du public au Festival international de Zagreb, Croatie, 2016, Grand prix du jury et Prix du public au Festival international du premier film d'Annonay, France, 2017, New directors award au Kosmorama festival international du film de Trondheim, Norvège, 2017. En bonus : Entretien avec la réalisatrice.
Notre avis : « Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté. »

 
Le film de Maysaloun Hamoud est un cri de liberté, et fait écho aux vers de Paul Éluard. Liberté des femmes d'assumer leurs choix de vie, de culte, de fréquentation, ou de sexualité.
 
Les héroïnes, d'origine palestinienne ont, toutes les trois, malgré leurs différences de parcours, cette rage d'indépendance chevillée au corps. Elles subissent avec violence le poids d'une société patriarcale qui au mieux les infantilise, mais qui au pire les oppresse, les brutalise et les aliène. Elles le refusent, chacune avec ses armes et, non sans mal, parviennent à s'octroyer un espace (leur appartement où elles vivent en colocation) et des temps (leurs nuits d'ivresse, de danses et de fêtes) d'émancipation.
C'est grâce à ces temps que le film ne sombre pas dans le pathos, et grâce aussi aux trois protagonistes mues par une énergie folle et communicative.
 
Elles sont belles et rebelles, et le spectateur ne peut qu'applaudir leur capacité de résistance et leur courage de s'affirmer et de combattre farouchement tabous et carcans.
   

Florence, Secrétariat