Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Coups de cœur
Coup de coeur

Every country’s sun

Auteur : Mogwai
Editeur : Rock Action Records Paris
Publié : 2017
Type de document : CD Adultes
Cote : 2 mogw 44
Résumé : Depuis 1995, Mogwai est l'histoire d'un succès écossais unique et rebelle, pionnier du post-rock de Glasgow. Every Country's Sun comporte deux décennies de sonorités caractéristiques et variées de Mogwai - l'imposante intensité, l'introspection bucolique, le rock synthétique minimaliste, le volume explosif - et les distille, magnifiquement, en 56 minutes concises d'élégance gracieuse, de trance-rock aux allures d'hymnes et d'euphorie transcendantale. Produit par la sommité du rock psyché, Dave Fridmann, ce paysage sonore construit à partir de fondations nues, part d'un spectre scintillant de rock synthétique pour ériger un ambitieux obélisque, dressé vers le ciel, de rock solide et distordu. Pour la première fois, Braithwaite, Burns, Dominic Aitchison (basse) et Martin Bulloch (batterie) ont travaillé sans John Cummings (parti fin 2015). Mogwai, en 2017, ce sont des musiciens terriblement prolifiques, dont les réalisations à ce jour comprennent neuf albums studios, 13 EPs, deux albums de remixes, deux albums live et quatre compilations dont celle de 2015 de leurs plus grands "hits", Central Belters. Son huitième album studio, Rave Tapes, s'est classé dans le Top 10 album en 2014. Nul doute qu'Every Courty's Sun trouvera sa place parmi les grandes réalisations du groupe.

Notre avis : De la lumière au chaos, ce tout nouvel album de Mogwai nous plonge dans des atmosphères bien particulières.

 
Si Coolverine s’aventure dans les brumes de The Cure et si Party of the dark sonne comme un tube new-wave de la radio des années 80, les autres titres nous rappellent la curieuse et angoissante série Les revenants. Au fur et à mesure de l’écoute, nos douces et étranges rêveries procurées par les sonorités planantes des premières pistes s’effacent et les guitares deviennent plus lourdes, saturées et explosives.
  
Puis, quand l’album s’éclipse sur Every country’s sun, on a hâte de l’entendre à nouveau !
   

Hélène, section Jeunesse