Informations pratiques

Espace abonné

Vous êtes ici

Accueil » Blogs » Blog de Evelyne - section Jeunesse

Tomber en amour

 

Natazli FortierEn ce mois de Février 2017, la belle province est mise à l'honneur à la Médiathèque. Dans le cadre d'Invitation au Québec, nous accueillons l'exposition consacrée à l'artiste Franco-Canadienne Natali Fortier du 3 au 22 Février 2017. Natali Fortier est née en 1959 à Houston aux Etats-Unis. Cette artiste aux multiples talents a étudié à l'atelier Saint-Jacques à Québec, puis à l'Academy of Art de San Francisco et enfin à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

 

Elle a participé à de nombreuses expositions, en France et à l'étranger. Elle est l'illustratrice d' une trentaine de livres. Son premier livre en tant qu'auteur et illustratrice est «Lili Plume» paru en 2004. Il a été récompensé par le prix Octogones et le prix Goncourt jeunesse.

 

A la fois plasticienne, illustratrice, auteur, l'oeuvre de Natali Fortier est protéiforme.

 

J'aimerais vous présenter ici quelques unes des thématiques que j'ai repérées dans son œuvre. Tout d'abord, le charme de sa langue avec l'emploi d'expressions typiquement québécoises. Sa réinterprétation des contes classiques transposée dans un imaginaire débordant où les histoires s'imbriquent les unes aux autres… Et enfin comment chacun au bout de sa quête trouvera sa place.

 

Quand la langue puise dans les racines

 

La folle journée de ColibriParmi les dix provinces du Canada, le Québec est la seule province francophone. Le parler populaire typiquement québecois est un mélange de mots anglais traduits littéralement et d'expressions archaïques issues du Français du XVIIIème siècle. Ce mélange peu commun, fait pour nous figure de curiosité et s'avère être un vrai délice pour nos oreilles ! Natali Fortier emploie cette langue si savoureuse dans ses albums. Ainsi «Tomber amoureux» en français devient le très imagé «tomber en amour» pour les Québécois (littéralement traduit de l'anglais «to fall in love»), comme on peut le lire dans La folle journée de Colibri page 40.

 

Marcel et GiselleDans Marcel et Giselle, notre oreille est surprise par des verbes inconnus en France tels que «achaler» pour «ennuyer», «embarrer» pour «enfermer», «pogner» pour «prendre» ou bien encore «jaser» qui n'est plus guère utilisé et qui signifie «parler». Les expressions dites «toutes faites» sont aussi très différentes, telle la très sympathique expression «ben niaiseuse» pour «bien stupide» ou bien encore «pantoute» pour «pas du tout». Les tournures des phrases sont aussi particulières, parfois le sujet est absent : «sont partis» à la place de «ils sont partis». L'incontournable «maudit», juron très employé en début ou en fin de phrase est directement lié au vocabulaire ecclésiastique comme «tabernacle». Plongez vite dans ses albums et découvrez une langue vivante et savoureuse.

 

Comment le théâtre et le conte nourrissent son imaginaire et amènent le lecteur à faire des liens...

 

Dans plusieurs de ses albums, elle rend hommage au théâtre. Dans Graines de petits monstres, on assiste à la représentation d'une pièce de théâtre mise en scène par des enfants. La pièce est ponctuée de bruits, d'onomatopées et le texte apparaît finalement à la fin lorsque les enfants livrent leurs émotions par de courts dialogues avec les adultes. Elle va même plus loin, puisque son dernier album L’amour ça vaut le détour est en fait une vraie pièce de théâtre  !

 

Conte à bascule

Natali Fortier s'inspire également des contes classiques dans ses histoires. Elle les adapte avec sa sensibilité : en modifiant la fin, en ajoutant d'autres personnages comme dans «Giselle et Marcel». Voici une vision différente du conte d’ «Hansel et Gretel» où la sorcière ne meurt pas à la fin et où les allusions au «Petit Poucet» parsèment l'histoire tels de petits cailloux.

 

Ainsi, une histoire peut en cacher une autre et toutes ces histoires enchâssées les unes dans les autres comme des poupées russes procurent un effet tiroir ou miroir qui élargit l'imaginaire du lecteur et l'emporte dans différents univers en même temps. Toutes ces histoires qui se font écho donnent un mouvement, un élan de vie, comme le résume cette phrase dans Conte à bascule à la page 74 : «Tout tourne, tout bascule, tout vire de bord tout le temps».

 

Pour cet ouvrage, elle a créé des sculptures qu’elle photographie dans de petites mises en scènes et qu’elle alterne avec ses illustrations, mélangeant ainsi toutes les techniques et son savoir faire. Une promenade ludique et poétique dans l’univers des contes… un délice !

 

Se perdre et se trouver où Comment donner un sens à la vie ?

 

C'est ce qui est en jeu à travers toutes les histoires de Natali Fortier, de manière subtile et imperceptible, comme en filigrane. Elle nous donne à voir dans ses albums, les personnages en train de s'approprier leur propre histoire en l'écrivant sous nos yeux. C'est le cas du Colibri qui «grave la suite de l'histoire tout seul» dans l'album La folle journée de Colibri

 

Lili Plume

Ses histoires commencent souvent en creux, autour de la perte, du manque. Son premier texte Sur la pointe des pieds est sûrement le plus dur, puisqu'il raconte l'histoire d'une petite fille qui vient de perdre ses deux parents… Mais cette perte elle sait aussi la mettre en scène avec humour et tendresse.

 

Elle en a même fait un album magnifique qui se passe dans un bureau des objets perdus : Lili Plume ! C'est ainsi qu'Augustin Latour, homme politique, après avoir «perdu des milliers de voix», trouve sa «voie», sa vocation en devenant l'assistant de «Lili Plume» ! Au bureau des objets perdus, Lili Plume se fait un devoir d'apporter du réconfort, et parfois même une solution, à tous ceux qui ont perdu quelque chose. Mais surtout, elle conserve «des millions de peines de la terre entière...» et ensemble avec Augustin Latour, ils trouveront la solution pour se débarrasser des peines perdues et laisser la place à la joie.

 

La fragilité des êtres, la simplicité, la beauté du monde, c'est tout cela que vous pourrez découvrir dans l'univers de Natali Fortier avec bonheur.

 

Natali Fortier

 

Vous pourrez également découvrir à la Médiathèque les titres suivants: